Comment "surintensifier" les expressions d’intensité ? L’exemple des collocations ADJ /V comme SN et ADJ / N à faire VINF

Autores/as

DOI: https://doi.org/10.6018/ER.471871
Palabras clave: Argument, Prédicat, Collocation, Fonction lexicale, Intensité, Intensifieur, Surintensification

Resumen

Dans cet article nous présentons quelques caractéristiques syntaxiques, puis quelques mécanismes sémantiques productifs de l’intensification des collocations sélectionnées pour cette étude, à savoir Adj comme SN ou V comme SN et Adj à (faire) Vinf ou N à faire Vinf. Toutes, elles marquent déjà une forte intensité indéterminée, c’est-à-dire elles expriment une fonction lexicale standard « intensité » (dorénavant Intens, inspirée de la fonction simple Magn du modèle mel’čukien, 1996) rendant compte des liens syntagmatiques entre une base (argument) et un collocatif intensifieur (prédicat). Ces collocations se combinent par superposition ou enchâssement avec d’autres collocatifs ou d’autres collocations. Par ces opérations de combinatoire on obtient des expressions surintensifiées qui sont les résultats ou bien des modifications de circonstance (hapax) sans chance de se lexicaliser ou bien des modifications spontanées motivées pouvant, un jour, être sujettes à se lexicaliser. Toutes, elles peuvent elles-mêmes être productives sous de nouveaux schémas, comme bête à faire pleurer un âne ou fumer comme une vieille locomotive à vapeur, etc.

Biografía del autor/a

Malgorzata Izert, Université de Varsovie

Małgorzata Izert  est maître de conférences (HDR 2015) à l’Université de Varsovie. Ses travaux de recherche portent sur le lexique, la phraséologie et les analyses linguistiques sur corpus. Depuis sa thèse de doctorat (2002) elle analyse les différents moyens linguistiques servant à exprimer l’intensité, entre autres les préfixes qui ont fait l’objet de sa thèse d’habilitation. Elle a participé au projet international « Les comparaisons et l’intensification » dans le cadre du Programme HC «Polonium 2015-2016 ».

Ewa Pilecka, Université de Varsovie

Ewa Pilecka est professeur à l’Université de Varsovie. Ses centres d’intérêt incluent la linguistique formelle, la linguistique cognitive et la linguistique de corpus. Dans ses recherches elle s’est intéressée plus particulièrement aux circonstants, aux métaphores et métonymies et aux moyens d’intensification (sa thèse HDR a été consacrée à l’étude des verbes intensifieurs). Elle a dirigé, du côté polonais, le projet Polonium « Les comparaisons et l’intensification ». 

Citas

ANSCOMBRE, Jean-Claude (2013) : « Les exclamatives : intensification ou haut-degré ». Langue Française, 177, 23-36. [en ligne] https://www.cairn.info/revue-langue-francaise-2013-1-page-23.htm [dernière consultation le 28 février 2021].

EVERT, Stefan ; LÜDELING, Anke (2001) : « Measuring morphological productivity: Is automatic preprocessing sufficient ». Proceedings of the Corpus Linguistics 2001 Conference, 167-175.

HAUSMANN, Franz-Josef (1989) : « Le dictionnaire de collocations ». Wöterbücher : ein internationales Handbuch zur Lexicographie (Encyclopédie internationale de lexicographe). Berlin : De Gruyter, Vol 1., 1010-1019.

IZERT, Małgorzata (2002) : Les expressions ‘Adj comme SN’ et l’intensification de la propriété. Thèse de doctorat. Université de Varsovie.

IZERT, Małgorzata (2006) : « La construction à SVinf et l’intensité de la propriété ou du processus », BOGACKI Krzysztof ; MIATLUK, Anna (eds), Semantic relations in language and culture. Białystok : Wydawnictwo Uniwersytetu w Białymstoku, 125-136.

IZERT, Małgorzata (2015) : La construction préfixale de forte intensité en français contemporain. Łask : Oficyna Wydawnicza LEKSEM.

IZERT, Małgorzata ; PILECKA, Ewa (2018) : « Quelques moyens d'intensification "non-standard" et leurs usages en français contemporain : une recherche sur corpus », BLANCO, Xavier ; SFAR, Ines (eds), Lexicologie(s) : approches croisées en lexicologie lexical. Berne : Peter Lang, 67-89.

LEEMAN, Danielle (1991) : « Hurler de rage, rayonner de bonheur : remarques sur une construction en de ». Langue française , 91, 80-101. [en ligne] https://www.persee.fr/doc/lfr_0023-8368_1991_num_91_1_6206 [dernière consultation le 28 février 2021].

MEL’ČUK, Igor ; ARBATCHEWSKY-JUMARIE, Nadia; IORDANSKAJA, Lidija et al. (1984 ; 1988 ; 1992 ; 1999) : Dictionnaire explicatif et combinatoire du français contemporain, Recherches lexico-sémantiques, t. I-IV. Montréal : Presses de l’Université de Montréal.

PILECKA, Ewa (2010) : Verbes intensifieurs et leur fonctionnement en français contemporain. Łask : Oficyna Wydawnicza LEKSEM.

PILECKA, Ewa (2014a) : « Le sens grammatical à l’épreuve de la traduction : le cas de la collocation intensive V de N ». Orbis Linguarum, 41, 151–162.

PILECKA, Ewa (2014b) : « Quelques remarques sur un complément circonstanciel qui n’en est pas toujours un ». Travaux de linguistique, 68, 49–63.

PILECKA, Ewa (2014c) : « Le choix de l’intensifieur verbal des noms d’émotions : facteurs linguistico-cognitifs et facteurs discursifs », BLUMENTHAL, Peter ; NOVAKOVA, Iva ; SIEPMANN, Dirk (eds), Nouvelles perspectives en sémantique lexicale et en organisation du discours. Frankfurt/Main : Peter Lang, 147–158.

POLGUÈRE, Alain (2018) : « Traitement lexicographique des collocations à collocatif actanciel », SFAR, Ines ; BUVET, Pierre-André (eds), La phraséologie entre fixité et congruence. Louvain-la-Neuve : Academia-L’Harmattan, 265-287.

ROMERO, Clara (2015) : « À quoi compare-t-on pour intensifier ? Analyse du comparant dans les comparaisons d’intensité stéréotypées ou inventives ». WRÓBLEWSKA-PAWLAK, Krystyna ; KIELISZCZYK, Anna (eds), Intensification et ses différents aspects. Warszawa : Zakład Graficzny Uniwersytetu Warszawskiego, 133-152.

ROMERO, Clara (2017) : L’intensité et son expression en français. Paris : Ophrys.

SCHULTINK, Henk (1961) : « Produktiviteit als Morpfologisch Fenomeen ». Forum te Letteren, 2, 110-125.

TUTIN, Agnès ; GROSSMANN, Francis (2002) : « Collocations régulières et irrégulières : esquisse de typologie du phénomène collocatif ». Revue Française de Linguistique Appliquée 2002/1 (Vol. VII), 7-25.

WIERZBICKA, Anna (1996) : Semantics : Primes and Universals. Oxford : Oxford University Press.

LR : Larousse [en ligne] https: // www.larousse.fr/dictionnaires/francais.

TLFi : Trésor de la Langue Française informatisé [en ligne] atilf.atilf.fr/tlfi.htm.

DLF : Dictionnaire de l’Académie Française [en ligne] https://www.dictionnaire-academie.fr.

Web : www.google.fr [consulté entre le 5 septembre 2019 et le 14 février 2020].

FrWac : [en ligne] https://corpora.dipintra.it/public/run.cgi [consulté entre le 5 septembre 2019 et le 14 février 2020].

Publicado
29-07-2021
Cómo citar
Izert, M., & Pilecka, E. (2021). Comment "surintensifier" les expressions d’intensité ? L’exemple des collocations ADJ /V comme SN et ADJ / N à faire VINF. Estudios Románicos, 30. https://doi.org/10.6018/ER.471871