Partir, Au pays: Un viaje de ida y vuelta en la memoria de Tahar Ben Jelloun

  • María Loreto Cantón Rodríguez
Palabras clave: Tahar Ben Jelloun, immigration, identité-monde, francophonie, analyse narrative

Resumen

À partir de Partir et Au pays, deux de derniers romans de Tahar Ben Jelloun, nous proposons une révision et une analyse de grands thèmes qui composent l’œuvre de l’écrivain: le voyage d’aller-retour pour les immigrants marocains qui traversent la mer vers le continent européen. Dans le premier roman, le voyage se réalise dès le Maroc vers l’Espagne et le protagoniste n’est pas celui qui a une grave situation économique et socioculturelle, c’est un jeune avocat qui décide de fuir répression du Maroc et souhaite partir de l’autre côté méditerranéen. Dans Au pays, le voyage est celui du retour, de Paris au Maroc où le protagoniste rentre après sa retraite en attendant aussi le retour de ses enfants nés et élevés dans la société française. Dans les deux romans on aperçoit une crise d’identité, de déracinement et surtout une déception de tout ce qu’on a vécu. Il existe aussi une réflexion théorique de l’écrivain qui reflète son positionnement sur le terme de francophonie et littérature-monde où il offre, d’après son bilinguisme, une critique de ce concept et de son emploi aujourd’hui.
Sección
Artículos