LOS «POETAS MALDITOS», DE LO SUBJETIVO A LO CORRECTO

  • Jesús Ros Del Moral

Resumen

Dans un but qui ne prétend qu'ttre purement pédagogique, nous avons essayé de dégager l'ambigüité qui se cache sous la dénomination de npoetes mauditsw, ayant remarqué, non sans surprise, qu'elle est de moins en moins attestée par la critique. Nous avons donc, en premier lieu, taché de trouver des raisons a ce premier fait. Le point de départ des rpoetes mauditsw étant un article de Paul Verlaine du mtme titre paru en 1884 et 1888, nous avons ensuite tiré de ce texte les causes de l'application de nmauditsr aux poetes analysés. Le mtme procédé a été suivi pour d'autres auteurs qui également ont fait usase de l'épithete. Bien que des «maudits» de toute espece aient silloné notre littérature a travers les siecles, une concrétion de ((grouye mauditw restreint su portée a la deuxieme moitié du XIXe siecle. Nous avons offert une vue d'ensemble des deux mouvements poétiques de l'époque: le Parnasse et le Symbolisme, pour terminer en résumant tres fortement la vie et l'muvre des quatre «maudits» par excellence: Baudelaire, Verlaine, Rimbaud et Mailarmé.

Descargas

La descarga de datos todavía no está disponible.

Biografía del autor/a

Jesús Ros Del Moral
Universidad de Murcia
Cómo citar
Ros Del Moral, J. (1). LOS «POETAS MALDITOS», DE LO SUBJETIVO A LO CORRECTO. Anales De Filología Francesa, 1, 49-68. Recuperado a partir de https://revistas.um.es/analesff/article/view/15721
Sección
Artículos