D' « Une femme sans patrie » à la polonaise

Sur un cas de réécriture d'un personnage romanesque

Autores/as

DOI: https://doi.org/10.6018/ER.408901
Palabras clave: Stanislas Dotremont, Benjamin Constant, Réécriture, Personnage romanesque, Littérature belge francophone, Pologne

Resumen

L’article constitue une analyse des relations hypertextuelles entre La Polonaise de Stanislas Dotremont et Adolphe de Benjamin Constant, focalisée sur la réécriture du principal personnage féminin : Ellénore/Ellen. La perspective adoptée s’inspire de la narratologie classique, des études de genre et de l’imagologie. Elle permet de relever quelques changements dont les principaux consistent en une transvocalisation et transfocalisation de la narration et une transvalorisation et transmotivation de l’héroïne. La réécriture mène aussi à une accentuation des dimensions axiologique, idéologique et historique du récit. L’impact de ces modifications est cependant, somme toute, relativement limité, c’est pourquoi l’entreprise de réécriture dotremontienne peut être qualifiée de néo-classique.

Biografía del autor/a

Przemyslaw Szczur, Université Pédagogique de Cracovie

Przemysław Szczur est docteur ès lettres de l’Université Jagellonne de Cracovie ; assistant à l’Université Pédagogique de Cracovie ; auteur d’un livre (Produire une identité. Le personnage homosexuel dans le roman français de la seconde moitié du XIX siècle (1859-1899), L’Harmattan, 2014) et d’une quinzaine d’articles publiés dans des volumes collectifs et des revues scientifiques franco- et polonophones (Acta Philologica, @nalyses, Annales de lettres et sciences humaines, Écho des études romanes, Excavatio, InterAlia, Lublin Studies in Modern Languages and Literature, Studia Litteraria Universitatis Iagellonicae Cracoviensis, Textyles) ; il s’intéresse aux littératures française et belge, à la poétique du roman, aux écritures migrantes dans l’espace francophone, à la philosophie de Michel Foucault ainsi qu’aux études de genre et queer.

Citas

ANGELET, Christian (1990) : « La topique du manuscrit trouvé ». Cahiers de l’Association Internationale des Études Françaises. Vol. 42 : 165-176.

BALAYÉ, Simone (1982) : « Ève Gonin. Le Point de vue d’Ellénore, une réécriture d’Adolphe [compte-rendu] ». Romantisme. Vol. 38 : 160-161.

BALZAC, Honoré (1970 [1843]) : L’Illustre Gaudissart. La Muse du département. Paris : Garnier Frères.

CONSTANT, Benjamin (2010 [1816]) : Adolphe. Paris : Gallimard.

CONSTANT, Benjamin (1988): Adolf. Trad. T. Żeleński (Boy). Warszawa: Stowarzyszenie Księgarzy Polskich.

DEFOORT, Éric (1977) : « Le courant réactionnaire dans le catholicisme francophone belge, 1918-1926. Première approche ». Revue belge d’histoire contemporaine. 1-2 : 81-153.

DELBOUILLE, Paul (1971) : Genèse, structure et destin d’Adolphe. Paris : Les Belles Lettres.

DENÈS, Dominique (2004) : Étude sur Benjamin Constant. Adolphe. Paris : Ellipses.

DELBOUILLE, Paul (1971) : Genèse, structure et destin d’Adolphe. Paris : Les Belles

Lettres.

DENÈS, Dominique (2004) : Étude sur Benjamin Constant. Adolphe. Paris : Ellipses.

DOTREMONT, Stanislas (s. d.) : Pamphlet contre les femmes. S. l. : L’Alliance.

DOTREMONT, Stanislas (1957) : La Polonaise. Paris : René Julliard.

FOUCAULT, Michel (1976) : Histoire de la sexualité I. La volonté de savoir. Paris : Gallimard.

GENETTE, Gérard (2000 [1982]) : Palimpsestes. La littérature au second degré. Paris : Seuil.

LAQUEUR, Thomas (2006 [1990]) : La Fabrique du sexe. Essai sur le corps et le genre en Occident. Trad. M. Gautier. Paris : Gallimard.

« Moral », Trésor de la langue française informatisé [http://stella.atilf.fr/ ; 8/10/2019].

NICOLAS, Claire (1966) : « Pourquoi Ellénore est-elle Polonaise ? ». Revue d’histoire littéraire de la France. Vol. 66 : 85-93.

NOIZET Pascale (1996) : L’idée moderne d’amour. Entre sexe et genre : vers une théorie du sexologème. Paris : Kimé.

ROSSET, François (1996) : L’arbre de Cracovie. Le mythe polonais dans la littérature française. Paris : Imago.

ROSSET, François (2016) : « Rodolphe de C***, un grand blond tirant sur le roux ». BURNAND Léonard ; POISSON Guillaume (éd.), Adolphe de Benjamin Constant. Postérité d’un roman (1816-2016). Genève : Éditions Slatkine, 92-95.

ROUSSET, Jean (1962) : Forme et signification. Essais sur les structures littéraires de

Corneille à Claudel. Paris : Librairie José Corti.

SAINT-GELAIS, Richard (2011) : Fictions transfuges. La transfictionnalité et ses enjeux.

Paris : Seuil.

VANDERPELEN, Cécile (1998) : « Objet ou projet, jamais sujet. La femme et la littérature catholique d’expression française ». CHTP-BEG. No 4 : 43-63.

Publicado
12-11-2020
Cómo citar
Szczur, P. (2020). D’ « Une femme sans patrie » à la polonaise: Sur un cas de réécriture d’un personnage romanesque. Estudios Románicos, 29. https://doi.org/10.6018/ER.408901