La fiction romanesque comme réceptacle d'anthroponymes chargés de sens chez Alain Mabanckou

Autores/as

  • Aetius BASSINTSA BOUESSO Coursa Sainte Marie de Hann et Université Gaston Berger
DOI: https://doi.org/10.6018/analesff.425591
Palabras clave: Alain Mabanckou, nombre, personajes, novela, antropόnimo

Resumen

Una novela constituye un universo en toda regla, producto de la imaginaciόn de un escritor. En el corazόn de este universo se mueven personajes representando a seres humanos segùn las modalidades de la ficciόn. Los atributos que permiten reconstruir sus retratos se prestan a diversas interpretaciones. Estas no solamente implican consideraciones estéticas (porque el escritor es “antes de nadaˮ un artista), sino también sociolόgicas y antropolόgicas, debido a que la literatura no puede ser disociada de las realidades proprias de la vida social y comunitaria. De hecho, el nombre siendo la referencia identitaria que especifica al individuo a priori, que y le distingue de sus semejantes, es interesante ver hasta qué punto es rico en implicaciones y “nos hablaˮ en las novelas de Alain Mabanckou. En efecto; los nombres de sus personajes definen totalmente a los seres que los llevan. Sugieren aspectos de su personalidad o incluso influyen en sus destinos. Y con razόn, comprender el sentido de sus significados aporta una luz nada despreciable a los relatos del escritor congolés.

Descargas

Los datos de descargas todavía no están disponibles.

Citas

Références bibliographiques

ACHEBE, Chinua. Le monde s’effondre. 2000. Paris, Présence Africaine

ALEXANCRE, Pierre. 1983. “Sur quelques pratique d’onomastique africaine: toponymie, anthroponymie, ethnonymie” in Cahiers d’Études Africaines, n° 89, Vol. 23, 175-188.

BARTHES, Roland. 1964. “Rhétorique de l’imagesˮ in Communications, 40-51

BARTHES, Roland. 1972. Nouveaux essais critiques, Paris, Seuil.

BRA, Bosson. 2013. “Motivations onomastiques dans les œuvres Les naufragés de l’intelligence et La carte d’identité : Esthétique de la laideur morale et singularité romanesque chez Jean-Marie Addiaffi” in Éthiopiques, n° 91, http://ethiopiques.refer.sn/spip.php?page=imprimer-article&id_article=1882, consulté le 10 avril 2020.

BASSINTSA-BOUESSO, Aetius. 2018. “Imaginaire subsaharien et représentations de la figure du sorcier chez Alain Mabanckou” in Interfrancophonies, n° 9, 57-74

BISANSWA, Justin. 2011. “Petites sociologies de la déviance et des gradins sociaux chez Alain Mabanckou” in Revue de l’Université de Moncton. Vol. 42, n° 1-2, 2011, 19-49

DEVÉZA, Jean-Michel. 2012 “L’Afrique à l’identité sans passé d’Alain Mabanckou” in Afrique contemporaine, n° 241, 93-110

GASQUY-RESH, Yannick. 2001 Écrivains francophones du XXème siècle, Paris, Ellipse / AUF.

GUILLOREL, Hervé. 2012. « Onomastique, marqueur identitaire et plurilinguisme. Les enjeux politiques de la toponymie et de l’anthroponymie » in Droit & Culture, n° 64, 11-50.

GRUTMAN, Rainier. 2002. “Le bilinguismeˮ in Le dictionnaire du littéraire. Paris, PUF. 72-73

JOUVE, Vincent. 1992. L’effet-personnage dans le roman, Paris, PUF.

JOUVE, Vincent. 2001. La poétique du roman, Paris, Armand Colin.

KESTELOOT, Llyan. 2004. Histoire de la littérature négro-africaine. Paris, Karthala-AUF.

KRIPKE, Saul. 1982. La logique des noms propres, Paris, Éditions de Minuit.

LOPES, Henri. 1982. Le pleurer-rire, Paris, Présence Africaine.

MABANCKOU. Alain. 2002. Les petits-fils nègres de Vercingétorix. Paris, Le Serpent à Plumes.

MABANCKOU, Alain 2003. African psycho. Paris, Le Serpent à Plumes.

MABANCKOU, Alain.2005. Verre cassé. Paris, Seuil.

MABANCKOU, Alain. 2006. Mémoires de porc-épic. Paris, Seuil.

MABANCKOU, Alain. 2007. Lettre à Jimmy, Paris, Fayard.

MABANCKOU, Alain. 2012. Tais-toi et meurs. Paris, Éditions La Broche.

MABANCKOU, Alain. 2012. Le sanglot de l’homme noir. Paris, Fayard

MABANCKOU, Alain. 2013. Lumières de Pointe-Noire. Paris, Seuil.

MARQUES, Atonio J. S. “Histoire(s) de sobriquets : du populaire au littéraire” https://cvc.cervantes.es/lengua/paremia/pdf/002/025_souto.pdf consulté le 15 octobre 2017.

MAYIMONA, Alphonse. 1992. Le retour triomphal de Mossi. Abidjan, NEA.

NGOÏ-NGALLA, Dominique 1999. Congo-Brazzaville, le retour des ethnies, la violence identitaire. Abidjan, Imprimerie Multiprint.

NDINGA MBO, Abraham. 1988. “Brève histoire du Congo jusqu’à l’arrivée des Français” in Notre Librairie. n° 92-93, 1988, 40-43.

PAVLOVIC, Diane. 1987. “Du cryptogramme au nom réfléchi. Onomastique ducharmienne” in Études françaises. Vol 23, n° 3, 89-98. https://www.erudit.org/fr/revues/etudfr/1987-v23-n3-etudfr1058/035729ar.pdf, consulté le 14 avril 2020

PORTE, Danielle. 2013 Vercingétorix: celui qui fit trembler César. Paris, Ellipse Marketing.

PROUST, Marcel. 1929. Du côté de chez Swan. Paris, Gallimard.

TABA ODOUNGA, Didier. 2013. “La langue française comme vecteur des savoirs et d’axiologie chez Alain Mabanckouˮ in Regards sur la langue française au Congo. Paris, L’Harmattan.

TREPS, Marie. Z012. Le roman de la gloire : les sobriquets des politiques, Paris, Seuil.

Publicado
21-10-2020
Cómo citar
BASSINTSA BOUESSO, A. (2020). La fiction romanesque comme réceptacle d’anthroponymes chargés de sens chez Alain Mabanckou. Anales De Filología Francesa, 28(1), 291-306. https://doi.org/10.6018/analesff.425591