TRADUCCIONES LATINAS PERDIDAS DE LOS <I>FENÓMENOS</I> DE ARATO

  • Esteban Calderón Dorda

Resumen

Le poème d' Aratos, modèle de la poésie scientifque, est traduit fréquemment dans l' Antiquité: Cicéron, Germanicus, Aviénus…; son influence atteint le Moyen Age chrétien et arabe. Il s' agit d' un examen des fragments des traductions latines de Varron de l' Aube (fr. 21 et 22 Morel) et d' Ovide (fr. 1 et 2 Morel). Par rapport à l' original grec de 'Les Phénomènes', dans ces fragments y prédominent la 'variation', l' 'amplification', l' 'innovation' et l' 'omission' comme les ressources littéraires face à ses difficultés.
Sección
Artículos