Les rapports familiaux chez Maryse Condé

Autores/as

DOI: https://doi.org/10.6018/analesff.435501
Palabras clave: recherche identitaire

Resumen

L’essentiel de cet article se focalise chez Maryse Condé sur l’interaction entre sa vie et son œuvre, sorte d’autobiographie déguisée. Condé analyse son rapport à son île où elle se sentait en prison, à ses parents snobs qui l’écartent de tout contact avec les autres enfants du voisinage et la coupent de ses racines. Elle insiste sur le rôle absent des pères et aborde la bâtardise si fréquente aux Antilles. Elle repense sur ce qui a fait jusqu’à présent autorité. Elle s’affirme comme l’auteur de son père pas comme son œuvre. Elle décrit notamment la tension entre elle et sa mère qui est réduite à un statut à éliminer. Cette tension du rapport fille /mère se poursuit sur toute la généalogie des femmes de sa lignée. Elle remédie à ce manque identitaire en créant une langue à elle mélange de français, anglais, créole et langues africaines qui devient son territoire, sa terre. Ce qui traduit son ouverture aux autres cultures et la conviction que toute personne est différente de l’autre. Elle est pour l’individualité et  non pour la collectivité.

Descargas

Los datos de descargas todavía no están disponibles.

Citas

BARTHES, Roland. 1973. Le plaisir du texte. Paris, éditions du Seuil.

CHAMOISEAU, Patrick. 1990. Antan d’enfance. Paris, Hatier.

CESAIRE, Aimé. 1983. Tropiques, Paris, Jean -Michel Place.

CIORAN, Émile. 1956. La tentation d’exister. Paris, Gallimard.

CONDÉ, Maryse. 1976. Hérémakhonon. Paris, Seghers

CONDÉ, Maryse. 1987. La Vie Scélérate. Paris, Seghers.

CONDÉ, Maryse. 1974. « Négritude césarienne négritude senghorienne. » Paris, Revue littérature comparée n°34.

CONDÉ, Maryse. 1988. « La châtaigne et le fruit à pain » in Voies de pères voix de filles, Adine SAGALYN (textes recueillis par), Paris, Maren Sell & Cie.

CONDÉ, Maryse. 1989.Traversée de la Mangrove, Paris, Mercure de France.

CONDÉ, Maryse. 1999. Le cœur à rire et à pleurer : Contes vrais de mon enfance. Paris, Laffont.

CONDÉ, Maryse. 2000. Entretien avec NAVEZ, Élisabeth. Le Courrier de l’UNESCO, novembre.

CONDÉ, Maryse.2003. Histoire de la femme cannibale, Paris, Mercure de France.

CONDÉ, Maryse.2008. Victoire les saveurs et les mots, Paris, Gallimard.

CONDÉ, Maryse.2008. Les Belles ténébreuses, Paris, Mercure de France.

CONDÉ, Maryse. 2009. Entretien avec CARRAGGI, Noëlle. New York, Janvier.

CONDÉ, Maryse.2012. La Vie sans fards. Paris, J.C. Lattès.

CONDÉ, Maryse. 2018. Propos recueillis par Valérie Marin La Meslée. Paris, Le Point, 3 septembre

COURCIL, Jacques. 1996. « Éloge de la muette », La connotation des langues, Césure, Revue de la convention psychanalytique, Paris, Centre National du livre.

FANON, Franz, 1952. Peau noire masques blancs, Paris, Seuil.

GLISSANT, Édouard. 1981.Le discours antillais. Paris, Seuil.

GLISSANT, Édouard. 1990. La Poétique de la relation. Paris, Gallimard.

KESTELOOT, Lilyan. 1963. Les Écrivains noirs de langue française : Naissance d’une littérature, Bruxelles, Institut de sociologie de l’université libre de Bruxelles.

LIONNET, Françoise. (1993). « Traversée de la Mangrove de Maryse Condé vers un nouvel humanisme » French Revue, Vol.66, n°3, février.

PFAFF, Françoise. 1990 [1993]. Entretien avec Maryse Condé. Paris, Karthala.

PINEAU, Gisèle. 1996. L’Exil selon Julia, Paris, Stock.

POINSOT, Marie & Nicole TREIBER. 2013. Entretiens avec Maryse Condé. Hums & Migrations.

SENGHOR, Léopold Sedar. 1948. Anthologie de la nouvelle poésie nègre et malgache, Paris, PUF.

SMITH, Arlette. 1988. « Maryse Condè’s Hérémakhonon : A triangular structure of alienation » CLA Journal 32.1 (septembre).

VIALA, Fabienne.2010. « Transgression et barbarie dans les destinées féminines romanesque de Maryse Condé » in Maryse Condé, Rébellion et transgression, direction. CARRUGGI Noëlle, Paris, Karthala.

VÉVÉ, Clark. 1989 (hiver). « Je me suis réconciliée avec mon île » : une interview de Maryse Condé, in Callaloo, n°38, pp. 86-132.

Publicado
20-10-2020
Cómo citar
BOUSTANI, C. (2020). Les rapports familiaux chez Maryse Condé. Anales De Filología Francesa, 28(1), 47-64. https://doi.org/10.6018/analesff.435501