EL RELOJ Y LA ANGUSTIA DEL TIEMPO EN DOS ESCRITORES NEOLATINOS DEL SIGLO XVII

  • Marcos Ruiz Sánchez

Resumen

Le present article continue l'étude du symbolisme de l'horloge dans la littérature néo-latine, sujet abordé par l'auteur dans un travail anterieur à propos des épigrammes de G. Amalteo (Myrtia 13, 1998) qui developpent le motif de l'horloge et les cendres de l'amoureux. Maintenant nous étudions deux oeuvres du XVII siècle, les poémes du pape Alexandre VII, publiés sous le pseudonyme Philomathus , et la collection d'épigrammes de Giambattista Bargiocchi.

Biografía del autor/a

Marcos Ruiz Sánchez
Dpto. Filología Clásica Facultad de Letras Universidad de Murcia
Sección
Artículos