REPRESENTACIÓN Y RECEPCIÓN FICCIONAL EN “HAMLET”

Autores/as

  • Ana González Escudero Universidad de Murcia
Palabras clave: literatura inglesa, Shakespeare, Hamlet

Resumen

Les procédures d’inclusion d’une oeuvre littéraire dans une autre sont presque aussi anciennes que la littérature même. Les collections d’histoires encadrées dans d’autres d’origine orientale comme les Mille et une nuits, où un roman s’étend en accueillant beaucoup d’autres à l’intérieur, sont un bon exemple de cela. La technique en soi n’est pas seulement une démonstration constructive très réussie, mais elle peut être utilisée aussi pour illustrer un sujet quelconque. Elle devient ainsi une procédure vouée à l’insistance. Elle peut aussi accueillir différentes versions des perspectives, complémentaires, etc. La formule en question est un instrument utile à tous les genres littéraires et peut être utilisée, bien sûr, dans le théâtre, en ouvrant la voie à des structures dramatiques insérées dans d’autres et à des jeux de fiction très attrayants, où les acteurs deviennent aussi des spectateurs. Dans le cas spécifique de Hamlet, ces structures-ci adoptent une variation spectaculaire et très expressive. De plus, elles constituent un puissant indicateur de la psychologie du protagoniste.

Descargas

Los datos de descargas todavía no están disponibles.
Cómo citar
González Escudero, A. (2008). REPRESENTACIÓN Y RECEPCIÓN FICCIONAL EN “HAMLET”. Cartaphilus. Revista de investigación y crítica estética, 3, 86-89. Recuperado a partir de https://revistas.um.es/cartaphilus/article/view/23591
Número
Sección
Miscelánea