Proust et le langage dans Jean Santeuil

  • Samuel Bidaud Univerzita Palackého v Olomouci

Resumen

Les idées linguistiques de Marcel Proust ont été jusqu’à maintenant assez peu étudiées, et les critiques qui s’y sont intéressés se sont essentiellement penchés sur À la recherche du temps perdu. Nous analysons dans cet article les idées linguistiques de Marcel Proust présentes dans Jean Santeuil, son « roman de jeunesse ». Trois points retiendront notre attention : la valorisation par Proust de la variation linguistique, elle- même liée à la valorisation de l’expressivité ; les considérations sémiologiques de l’auteur, qui ont une dimension à la fois sociale et privée, synchronique et diachronique ; et, enfin, sa fascination pour le signifiant.

Biografía del autor/a

Samuel Bidaud, Univerzita Palackého v Olomouci

Samuel Bidaud est actuellement professeur assistant (odborný asistent) à l’Université Palacký d’Olomouc, en République tchèque, et chargé de cours à l’Université Masaryk de Brno. Il est titulaire d’un doctorat en Sciences du langage, obtenu à l’Université de Bourgogne en 2014, ainsi que du Capes de Lettres modernes. Il est l’auteur de deux ouvrages, La vicariance en français et dans les langues romanes (italien, espagnol, portugais) (L’Harmattan, 2016) et Études de linguistique théorique et romane (Éditions et Presses Universitaires de Reims, 2016), ainsi que d’articles concernant essentiellement les langues et littératures romanes et la linguistique théorique.

Publicado
19-10-2018
Cómo citar
Bidaud, S. (2018). Proust et le langage dans Jean Santeuil. Estudios Románicos, 27, 141-155. Recuperado a partir de https://revistas.um.es/estudiosromanicos/article/view/ER.346591