Entre el Yo y el Otro. Los referentes culturales y los nombres propios en la traducción de Les Belles-Sœurs de Michel Tremblay al catalán y al español

Rosa Calafat Vila, Álvaro Calero Pons

Resumen


Les Belles-Sœurs est une pièce de théâtre de Michel Tremblay écrite en 1965 à Montréal. La langue et la culture sont très marquées, ce qui lui accorde un caractère très local; elle était avant considérée comme non exportable, même dans la Francophonie. Pourtant, elle est non seulement arrivée à Paris, mais elle a aussi été traduite en plusieurslanguestellesquelecatalan,l’espagnol, l’italien, le polonais, l’allemand et le yiddish aussi bien qu’en anglais avec deux versions: l’une plus générale et l’autre pour l’Écosse, entre autres. Cela preuve que, malgré tout, la traduction est possible dans un monde où international est souvent compris comme dénational. Cet article étudie la traduction des référents culturels, de même que des noms propres, en catalan et en espagnol, a n d’élucider et de comparer les stratégies de traduction suivies.

Palabras clave


Les Belles-Sœurs; Michel Tremblay; référents culturels; noms propres; traduction catalane; traduction espagnole

Texto completo

PDF

Enlaces refback

  • No hay ningún enlace refback.